Compagnie Daniel Fernändez
Menu

Polka Dot [in situ] | 2020

ポルカドット
2020

Expérimentation (S) hybride (S) dans l'espace public ou privé

La Compagnie Daniel Fernändez travaille actuellement à un laboratoire de permanence chorégraphique et propose plusieurs performances de danse intitulées POLKA DOT [ in situ ] et inspirées du motif récurrent du pois/point/rond (DOT), marque de fabrique de l'artiste japonaise Yayoi Kusama.

Dans cette recherche, Daniel Fernandez s'installe comme "social chorégraphique distancing assistant" du danseur Leonardo Jin Sumita ou de la danseuse Morgane Michel (alternance) en collaboration esquissée avec l'auteur Sadurní Vergés qui travaille sur les nouvelles dramaturgies des arts vivants.

Processus de création sur le contrôle des masses, la gestualité et l’oppression du corps, ces performances éminemment physiques et indiciblement langagières, mettent en jeu le corps à soi et le corps de l'autre dans la distanciation induite par l'expérience pandémique ; briser d'autres barrières dans un seul et même lieu / espace de représentation et espace de réception. Parce que l'expérience pandémique est éminemment corporelle, qu'elle commence à être perçue comme sans doute irréversible, elle interpelle le rapport à son corps à soi et au corps de l'autre et provoque une incidence sur la structure et le contenu des représentations individuelles sociales et collectives.

///

Création 2021/2022

Direction & Intention
Daniel Fernández

Danse (en alternance)
Leonardo Jin Sumita, Morgane Michel

Texte & Dramaturgie
Sadurní Vergés